Plan d’eau de Lamballe : l’opposition réaffirme sa position.

« Dans sa déclaration du samedi 15 juillet à Ouest-France, Loïc Cauret a malencontreusement oublié le rôle des conseillers municipaux de l’opposition lamballaise lors de la réunion du Comité de pilotage du projet du plan d’eau le 4 juillet dernier à laquelle le maire était absent. C’est sans doute de bonne guerre. » Déclarent les trois conseillers communautaires de l’opposition lamballaise, Stéphane de Sallier Dupin, Marie-Antoinette Rouxel et Jean-Luc Guymard.
« Avec l’accord du Président de Lamballe Communauté, nous participons tous les trois en effet au Comité de pilotage du projet du Plan d’eau. Nous y défendons avec fermeté les intérêts des riverains et des usagers et considérons depuis le début que le plan d’eau, après avoir été négligé en terme d’entretien depuis de trop nombreuses années, doit retrouver l’état dans lequel il était lors de sa création. Nous faisons valoir cette position réunion après réunion, au sein du Comité de pilotage comme lors de la réunion publique du 1er mars. Nous avons continué à le faire lors de la réunion du 4 juillet à laquelle le maire ne participait pas. » Poursuit Stéphane de Sallier Dupin.
« Nous insistons depuis le début pour que l’orientation 1 qui prévoit de garder le plan d’eau dans sa surface actuelle avec un curage et l’installation d’une passe à poisson soit étudiée jusqu’au bout. Nous insistons d’autant plus que ce scénario est possible réglementairement. Aujourd’hui , cette orientation est retenue par le Comité de pilotage. Nous nous en réjouissons d’autant plus que nous considérons que l’orientation 3 des « petits étangs » ne permettra pas l’alimentation en eau de ces petits étangs et aboutira donc à la suppression totale de tout plan d’eau à terme. «  précise le chef de file de l’opposition municipale.
 » Dans le respect des associations écologistes très présentes au sein du Comité de pilotage, nous ne sommes pas hostiles à la dérivation du Gouessant, si et seulement si l’étendue du plan d’eau demeure quasiment intacte. A l’issue de cette réunion, un compromis est possible mais tant qu’il n’est pas acquis nous invitons les usagers et les riverains du plan d’eau de la Ville Gaudu à rester vigilants et mobilisés. » concluent les conseillers communautaires de l’opposition lamballaise.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s