Inauguration de la première nurserie porcine à haute performance énergétique de Bretagne

Sur la photo : Jacques Boishardy, gérant de l’EARL du Bois Joly, Jean-Michel Le Corre, gérant d’Action Bâtiment Santé, Vincent Denby Wilkes, Délégué Régional EDF Bretagne, Joseph Le Vée, Maire de Plaintel, Sylvie Guignard et Stéphane de Sallier Dupin, Conseiller régionaux, Gérard Le Guilloux Conseiller général et Marc Le Fur, Président du programme Leader, Député des Côtes d’Armor.

Lundi 27 septembre 2010 avait lieu l’inauguration de la première nurserie porcine à haute performance énergétique de Bretagne à l’EARL du Bois Joli à Plaintel. Ce site pilote en plein cœur de la Bretagne doit permettre de faire connaître ce concept de bâtiment et susciter d’autres projets.

L’exploitant souhaite aujourd’hui diminuer la consommation d’énergie afin de baisser les charges et participer à la préservation de l’environnement.

La nurserie développée par la société « Action Bâtiment Santé » est un nouveau concept en Bretagne. Le bâtiment consomme 400 fois moins d’électricité en chauffage et 2 fois moins en ventilation que les bâtiments classiques.

Le chauffage des porcelets au sevrage en nurserie ou post-sevrage représente un des principaux postes de consommation électrique de l’agriculture en Bretagne, avec des appels de puissance plus importants en hiver.

EDF a choisi d’accompagner l’EARL de Bois Joli à Plaintel dans son projet de nurserie innovante qui présente de très bonnes performances énergétiques. En bois, soigneusement isolée, avec un renouvellement d’air strictement maîtrisé, le bâtiment s’auto-suffit en énergie pour toutes les températures positives grâce aux apports internes de chaleur des animaux. Le besoin complémentaire  en chauffage se limite à une dizaine de nuits par an. Résultat pour une nurserie de 400 places : 55 000 kWh de chauffage économisés par an (10 kWh par porc), soit 3850 € d’économie annuelle, une puissance évitée à la pointe de 10 kW, et 10 tonnes de CO2 économisées.

Ce projet à reçu 16 000 euros du Conseil régional, 8 000 euros des fonds européens Leader et 5 000 euros d’EDF.

Pour Marc Le Fur « Ce projet est un projet novateur qui va dans le sens des économies d’énergies. Les élus doivent être aux cotés des pionniers comme Jacques Boishardy et Jean-Michel Le Corre. Je retiens un chiffre : une économie de 1€ par porc produit sur l’exploitation. En cette période de crise pour les éleveurs porcins, ce n’est pas négligeable ».

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s