Restaurant du Lycée Henri Avril : Stéphane de SALLIER DUPIN demande un nouveau bâtiment

Sensibilisé sur la question du restaurant du Lycée Henri Avril, le Conseiller régional Stéphane de SALLIER DUPIN a écrit un courrier au Président du Conseil régional pour qu’il ne soit pas perdu de temps.

«  Le Lycée bénéficie d’un internat neuf. L’internat occupait précédemment le Bâtiment E qui abrite toujours l’unité de restauration. Il est donc prévu que les travaux se poursuivent par la réhabilitation du Bâtiment E. Je souhaite attirer votre attention sur l’enjeu que représente l’emplacement de l’unité de restauration. Celle-ci a aujourd’hui une capacité de 440 places assises. Jusqu’ici, 850 repas y étaient servis en deux services. Depuis peu, l’établissement est contraint de proposer trois services. 200 à 230 lycéens mangent ainsi après 13h alors qu’ils ont pris un petit déjeuner très tôt le matin. » s’inquiète Stéphane de SALLIER DUPIN.

« La croissance du Lycée est prévisible sur cinq ans, ce qui pourrait amener les effectifs du Lycée Henri Avril à 1300 voire 1350 élèves. Il est important de mener la réflexion sur l’avenir de la restauration dans le cadre de cette croissance prévisible. C’est un enjeu important pour le Lycée. Si la restauration doit rester au rez-de-chaussée du Bâtiment E, elle ne pourra pas accueillir l’afflux prévisible de Lycéens. Par ailleurs, un lieu de restauration aussi fréquenté et situé à l’étage inférieur d’un bâtiment dédié à des salles de classes provoquera nécessairement des conflits d’usage. Voilà  pourquoi il faut, selon moi, évoquer la construction d’un bâtiment dédié à la restauration afin d’accompagner le développement de l’établissement. Cette construction est d’autant plus envisageable que le Lycée dispose de terrain disponible. » déclare le Conseiller régional lamballais.

« Depuis le mois de septembre, une concertation a été organisée avec un programmiste afin de définir la façon dont seront aménagés le bâtiment E et le restaurant. Un groupe de pilotage a été mis sur pied. Il a rencontré le programmiste à deux reprises. Un point d’étape devait être réalisé à la fin du mois de novembre. A cette date, ce point d’étape n’a pas été daté. Il serait bon qu’il le soit au plus vite afin de ne pas prendre de retard. » Conclut Stéphane de SALLIER DUPIN.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s