M. CAURET invente la notion de commune qui n’élira plus ses élus.

Dans un communiqué de presse, le Maire de Lamballe conteste ma lecture du texte de loi qui supprime les sections électorales à Lamballe. Il conteste le fait que cette loi supprime de fait l’existence réelle des communes associées. Il me répond que les communes de Maroué, Saint-Aaron, La Poterie et Trégomar garderont un Maire délégué et une
Mairie annexe – ce que j’avais précisé dès mes premiers propos. En déclarant que les communes associées demeurent même si elles n’ont pas d’élus propres, il invente un nouveau concept juridique, celui de commune sans élu. Non, l’amendement de M. URVOAS, Député socialiste de Quimper, transforme, de fait, les communes associées en quartiers de Lamballe. On peut le regretter. On peut affirmer que le mot « commune
associée » demeure.  On peut se réjouir que demeureront le Comité des fêtes, la fête des voisins, des clubs sportifs, des associations, un esprit de quartier qu’il faudra encourager.Mais on ne peut pas contester que, n’élisant plus leurs propres élus, ces communes disparaissent commune lieu de l’expression démocratique.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s