Opposition : quatre vœux concrets pour 2009

C’est en organisant une conférence de presse que l’opposition lamballaise a choisi de présenter ses vœux aux Lamballais. « Nous adhérons bien sûr au discours sur les valeurs qu’a prononcé le Maire de Lamballe lors des cérémonies de vœux. » commence Stéphane de Sallier Dupin, chef de file de l’opposition, « mais cela manque parfois un peu de concret. C’est la raison pour laquelle l’opposition souhaite formuler quatre vœux très concrets pour 2009 dans le Grand Lamballe » poursuit-il.

« Le premier de ces vœux concerne la façon dont sont appliqués les règlements de l’urbanisme à Lamballe » déclare Yves Clément.  « L’affaire de « l’enseigne immonde » n’a été que le révélateur d’un malaise. Il ne s’agit pas ici de remettre en cause les textes en vigueur (code de l’urbanisme, règlement de ZPPAUP,…) mais bien plus d’évoquer la manière dont ces textes et leur application sont transmis à nos concitoyens et contribuables qui portent des projets. » précise le Conseiller municipal de Maroué. « Les élus, même s’ils sont chargés de faire appliquer la loi, se doivent de faire preuve d’un peu d’élégance, de cohérence, de bon sens et de pragmatisme. Si ces quatre qualités requises ne guidaient pas l’action quotidienne, alors nous tomberions sous un autre mode de régime qui n’est pas en cohérence avec nos traditions lamballaises. » poursuit Yves Clément. « Dans l’affaire de « l’enseigne immonde » la polémique n’a que trop duré et n’est pas bonne pour l’image de notre ville. Même si l’on doit faire appliquer une réglementation qui, en matière d’enseigne peut paraître subjective, les textes demandent à être interprétés afin de ne pas tomber dans le « deux poids, deux mesures ». En tout cas, on ne condamne pas un jeune commerçant qui vient de s’installer par des contraintes tatillonnes et démesurées. On discute, on échange, même vivement, on argumente et on trouve un compromis. » conclut le membre de la « Commission Urbanisme ». « Si nous reparlons de cette affaire, c’est qu’elle n’est pas terminée et c’est surtout que bon nombre de lamballais victimes de ces pratiques nous ont raconté leur histoire pour un restaurant, une rénovation de façade, des volets… Je souhaite que 2009 voit les élus passer de l’urbanisme punitif à un urbanisme pacifique.»

« Notre deuxième vœu concerne le commerce de centre-ville » déclare Véronique DELAITRE. « Chacun était heureux de voir le succès du marché de Noël au haras, mais on peut déplorer que l’animation se soit cette année enfermée dans le haras et qu’elle ne se soit pas étendue au centre-ville. La remarque est d’autant plus flagrante que les animations de centre-ville à Saint-Brieuc ont été un grand succès populaire. » poursuit la Conseillère municipale. « Les commerçants éprouvent des difficultés à organiser l’animation des rues à une époque où ils doivent être avant tout dans leur boutique. La ville ne peut-elle pas s’impliquer plus fortement cette année en proposant un vrai programme d’animation en lien étroit avec les commerçants, quitte à en faire un peu moins au quai des rêves et un peu plus de spectacle de rue. Cette année de crise est sans doute une année durant laquelle il faudra faire un effort plus important pour le commerce. » conclut Véronique DELAITRE.

« Notre troisième vœu concerne le sport » s’engage Rozann Mahé. « Il faut que nous avancions sur le dossier du tennis et du Foyer de la Penthièvre au Stade Louis Hingant. » poursuit la Conseillère municipale de Maroué. « Quand on a vu, pendant quelques semaines, les enfants de quatre ans du mini-tennis geler sur les cours provisoires qui leur sont proposés, on se dit que le débat que nous allons avoir sur les priorités de l’investissement devra intégrer le plus rapidement possible l’équipement prévu au Stade Louis Hingant ».

« Notre dernier vœu concerne la gare de Lamballe et son statut de gare TGV » déclare quant à lui Stéphane de SALLIER DUPIN. « Les craintes que Véronique DELAITRE a évoqué au Conseil économique et social de Bretagne durant l’automne risquent de se révéler justes » poursuit le Chef de file de l’opposition. « Le Conseiller régional Didier LE BUHAN a en effet confirmé en novembre au Conseil syndical du Pays de Saint-Brieuc, qu’avec l’arrivée de la ligne TGV à RENNES et pour gagner du temps jusqu’à BREST, les Côtes d’Armor ne pourraient plus compter que sur deux gares TGV, une part pays, à Saint-Brieuc et à Guingamp ». Je rappelle que le Conseil régional est le premier partenaire de la SNCF dans ce domaine. L’opposition sera là cette année pour défendre la gare TGV de Lamballe et elle souhaite que la majorité participe également à ce combat pour que la Région comprenne l’importance de la gare TGV de Lamballe. L’opposition a su faire cause commune avec la majorité pour défendre l’hôpital et le Haras, dans l’intérêt commun des Lamballais. Elle espère que la majorité saura faire cause commune avec l’opposition en ce qui concerne la gare. C’est mon vœu pour 2009. » déclare Stéphane de Sallier Dupin avant de conclure « Nous souhaitons vivre une année constructive au Conseil municipal. Nous nous engagerons dans le débat municipal avec un esprit de proposition et avec le désir de convaincre et de déterminer notre vote en fonction de la qualité des projets et de leur faisabilité budgétaire. Nous souhaitons à tous les Lamballais une heureuse et belle année 2009 dans leur famille, leur vie professionnelle ou leur vie associative, une année faite de chaleur humaine et de désir d’avancer ensemble pour le bien de tous. »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s